Le Mas Combarèla, la petite bête qui monte qui monte qui monte !

J’ai connu Oliver Faucon dans une autre vie, loin du vin et de la poésie. J’y suis resté un peu plus longtemps que lui car son chemin de traverse l’a rapidement mené vers le Languedoc et les terrasse du Larzac. Parti de pas grand-chose, il délivre aujourd’hui l’un des jus les plus prometteurs du grand Sud, et j’en suis ravi pour lui.

Fidèle parmi les fidèles depuis son premier millésime, il y a à peine 3 ans. Déjà trois ans. Il vient déjà c’être certifié bio. Le gecko est ravi…